Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 13:17

 

01072011135

Pour cette dernière séance de l'année , nous nous retrouvons dans la région de Limoux, plus particulièrement dans la haute-vallée afin de goûter les vins du domaine de Mayrac.La dégustation sera suivie du traditionnel "repas sous le cèdre". vous pouvez retrouvez quelques photos dans la galerie.

 

La région de Limoux produit la célèbre blanquette mais aussi du crémant et des vins tranquilles en blanc et rouge.

L'appellation "blanquette de Limoux" fut la première appellation d'origine en 1938. L'appellation "Limoux" pour les vins tranquilles est beaucoup plus récente puisqu'elle date de 2004.

On identifie 4 terroirs auquel sont symboliquement rattaché une couleur de rose différente :

  • Méditerranéen : altitude 100/200m, pluviométrie : 650 mm/an, rose rouge
  • Océanique : altitude 200/300m, pluviométrie : 780 mm/an, rose rose

    cartelimoux.jpg

  • Haute-vallée : altitude +300m, pluviométrie : 750 mm/an, rose orange
  • Autan : altitude 150/200m, pluviométrie : 570 mm/an, rose jaune

La région se caractérise aussi par sa passion pour le rugby à XIII, son carnaval qui dure 3 mois et l'empreinte des cathares.

Depuis le début des années 90, le vin de Limoux est célébré lors du week-end "Toques et clochers" dont le but est de faire connaître les vins de la région mais permet aussi la restauration d'un clocher par an et ...une grand fête populaire et conviviale.

 

Pour les effervescents, il existe 3 sortes d'étiquettes :

  • Blanquette méthode ancestrale : la fermentation est stoppée à 4° d'alcool. Le vin est conservé en cuve tout l'hiver puis mis en bouteille au printemps. La fermentation reprend à partir de ce moment, ce qui donne les bulles.
  • Blanquette méthode champenoise : Le vin est fini, on ajoute sucre et levure puis on met le vin dans sa bouteille définitive avec un bouchon en métal. On laisse le vin pendant 1 an pendant lequel s'effectue la prise de mousse. Enfin, on change le bouchon en complétant le niveau et on appose le bouchon final.
  • Crémant de Limoux : c'est aussi une méthode champenoise mais issue des cépages chardonnay et chenin.

A noter que l'abbaye de St-Hilaire consigne la méthode champenoise en 1531 soit près d'un siècle avant Don Perignon.

 

Pour la dégustation, nous allons au domaine de Mayrac, situé dans la haute-vallée, vigneron bio. Les rendements sont d'environ 35 ho/ha.

 

1/ Blanquette : méthode ancestrale doux (6.5°)blanquette-ancestrale

100% Mauzac

Robe : jaune pâle, trouble

Nez : arôme de pêche, pomme

Bouche : bulles très fines, bouche en douceur et harmonieuse

Persistance aromatique : 8

Prix : 8.10 €

 

2/ Blanquette : méthode traditionnelle brutblanquette_tradition

100% Mauzac

Robe : jaune pâle, très clair, presque transparent

Nez : arôme de pruneau, confiture

Bouche : peu d'amplitude, présence d'amertume, finale courte

Persistance aromatique : 8

Prix : 8.60 €

 

3/ Limoux - AOC Blanc - 2007limoux_blanc

60% Chenin - 40% chardonnay

Robe : jaune pâle, dorée

Nez : intense et complexe, poire, pruneau, notes de fumé

Bouche : attaque souple, amplitude moyenne, belle finale. Un peu d'acidité.

Persistance aromatique : 10

Prix : 10 €

 

4/ Limoux - VDP rouge - Le fantasque - 2008limoux_rouge

100% Arinarnoa (cépage métis entre petit verdot et merlot : 148 ha en France!)

Robe : rouge pourpre, opaque

Nez : arôme de cassis, pruneau, note animale

Bouche : faible amplitude - assez rond

Persistance aromatique : 10

Prix : 8.50 €

 

5/ Limoux - VDP rouge - Cuvée Millésime- 2006limoux_rouge

50% Cabernet Franc, 50% Syrah

Robe : rouge profond, opaque

Nez : arôme fruit rouge, pruneau, note de chocolat, de grillé

Bouche : attaque franche - amplitude moyenne - belle finale

Persistance aromatique : 13

Prix : 12 €

Repost 0
Published by mons-oeno.over-blog.com - dans Dégustations
commenter cet article
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 16:22

Meridionale.jpg

 

 

Séance consacrée au Chateauneuf-du-pape et Lirac des Châteaux de La Gardine et Saint-Roch, tout deux tenu par la famille Brunel.

 

Chateauneuf-du-pape est la plus grande appellation de la zone méridionale des cotes-du-Rhône avec 3700ha de vignes. 13 cépages composent l'appellation avec une dominante de grenache.

 

Le climat est méditerranéen marqué par la présence du mistral (qui souffle 120 jours/an), vent froid qui abaisse les températures d'une région très ensoleillée.

 

Le terroir est constitué de mamelons sillonnés. On peut trouver essentiellement 3 types de sol :

  • Diluvium alpin (pour la culture générale) : galets ronds de type argileux mélangé à la silice
  • Sol d'alluvions caillouteux blancs
  • mélange de cailloux et de sable, très propice aux blancs

La région est aussi très marquée par l'histoire : En 1309, fondation à Avignon de la cité des papes par Clément V (Bertrand de Got). Clément, originaire de Gironde et fondateur de château 'Pape Clément" va promouvoir le vin produit dans cette région.

 

  1. Château St-Roch - Lirac - 2008strochlirac.jpg

    50% grenache, 30% Mourvèdre, 20% Syrah

    Robe : assez clair

    Nez : fruit rouge, muscade, cannelle

    Bouche : attaque souple, amplitude moyenne - finale progressive. Bouche bien équilibrée, fruitée, très agréable

    Persistance aromatique : 10/11

    Prix : 8.70 euros                                                                                                                                  

  2. Château St-Roch - Cuvée confidentielle - Lirac - 200717052011129.jpg

    33% grenache, 33% Mourvèdre, 33% Syrah

    Robe : assez opaque

    Nez : peu intense, fruit rouge, menthol, florale, arôme de brûlé

    Bouche : attaque souple, amplitude moyenne mais supérieure au premier - finale amère

    Persistance aromatique : 12

    Prix : 14.90 euros                                                                                                                                          

  3. Château St-Roch - Châteauneuf-du-pape - 2009

    17052011130.jpg

    Robe : beau rouge opaque

    Nez : pruneau, sous-bois, moca

    Bouche : attaque souple, belle amplitude , belle finale

    Persistance aromatique : 14

    Prix : 18.90 euros                                                                                                                                         

  4. Château De la Gardine - Châteauneuf-du-pape - 200717052011131.jpg

    70% grenache, 15% Mourvèdre, 10% Syrah, 5% Muscadin

    Robe : beau rouge opaque

    Nez : pruneau, sous-bois, épices, florale, complexe

    Bouche : attaque souple, belle amplitude , belle finale

    Persistance aromatique : 15/16

    Prix : 29.70 euros                                                                                                                                        

  5. Château De la Gardine - Châteauneuf-du-pape blanc - 200917052011132.jpg

    40% Roussane, 30% Grenache blanc, 10% Bourboulenc, 20% Clairette

    Robe : jaune très clair

    Nez : florale, accents épicés

    Bouche : attaque souple, ronde et aromatique finale très fraîche

    Persistance aromatique : 15/16

    Prix : 29.60 euros                                                                                                                                            

NB: les prix proviennent du site internet du château : www.bpf-brunel.com

Repost 0
Published by mons-oeno.over-blog.com - dans Dégustations
commenter cet article
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 09:52

bordeaux-carte.gif

 

Contrairement au Médoc où la vigne est apparue au 17ème siècle, la région de Saint-Emilion est le berceau de la viticulture bordelaise.

Le cépage est en grande majorité le Merlot (présent entre 70% et 100% dans l'assemblage).  Le merlot, cépage précoce, est en effet parfaitement adapté au sol de la rive droite. Le sol est calcaire recouvert d'environ 20 cm de glaise. Celle-ci riche en argile constitue un sol froid car mettant plus de temps à se réchauffer le matin. Le cycle végétatif est ainsi plus court sur la rive droite que sur la rive gauche (sol de graves = sol chaud). Il y a un décalage végétatif d'1h à 1h30 par jour entre ces 2 types de sol, ce qui induit en fin de période une différence de maturité de 15 jours à 3 semaines, d'où la nécéssité de cultiver un cépage précoce comme le merlot.

 

Sans revenir sur le classement des crus de Bordeaux, le classement des St-Emilion est un classement établi par la jurade de St-Emilion et révisé tous les 10 ans (dernier en 2006). Il y a environ 50 grands crus classés, 13 grands crus classés B et 2 grands crus classés A (Auzonne et Cheval Blanc). Le détail du classement ici

 

Pour commencer la pratique, 3 cuvées élaborées par Jean-Yves Millaire, toutes les trois sont bio ou en conversion bio dans la région de Fronsac. Le rendement est d'environ 40hl/ha avec une plantation de 5500 pieds / ha

 

1.      La Cavale blanche - Bordeaux supérieur - 2008 

100% Merlot - domaine de 6ha

Robe : concentration moyenne, joli rouge

Nez : arôme intense de fruits rouges, plus discrètement humus, cacao

Bouche : attaque souple, amplitude et concentration moyenne mais très bien équilibré .

Persistance aromatique : 11/12

Prix : 7.3 €

Vin très sympa!

 

2.      Château la Rose Garnier - Fronsac - 2008 

90% Merlot / 10% Cab Sauv.- domaine de 3.5ha

Robe : concentration limpide, grenache

Nez : arôme intense de fruits confits

Bouche : attaque souple, amplitude et concentration plus importante que le précédent, finale un peu astringente

Persistance aromatique : 12

Prix : 10.8 €

 

3.      Château Comte – Canon Fronsac - 2008

70% Merlot / 20% Cab Sauv / 10% Cab Franc.- domaine de 6.5ha

Robe : plus opaque, grenache

Nez : assez intense, moyennement complexe, arôme de fruits rouges macérés, sous-bois, brûlé, humus

Bouche : attaque franche, belle amplitude et belle puissance, finale un peu astringente

Persistance aromatique : 12 /13

Prix : 13.6 €

 

4.      Château d’Arcoles – St-Emilion Grand cru -2008

70% Merlot / 30% Cab Sauv - Domaine de 6 ha – Bio

La propriété fût achetée grâce à un don de Napoléon au propriétaire qui s’était marié le même jour que lui !

Robe : opaque, rouge burlat

Nez : moyennement intense, arôme de fruits rouges macérés, avec des notes fraiches (mentholés) , florales

Bouche : attaque souple, belle amplitude et belle puissance. On sent la concentration des tanins, finale un peu abrupte où ressortent les tanins turbulents

Persistance aromatique : 12/13

Prix : 23.5 €

 

5.      Château Fonroques – St-Emilion Grand cru classé - 2006 

87% Merlot / 13% Cab Franc - Domaine en agriculture naturelle

La propriété fût achetée grâce à un don de Napoléon au propriétaire qui s’était marié le même jour que lui !

Robe : opaque, grenat, légèrement cuivrée

Nez : assez intense et complexe, arôme de pruneaux, avec des notes fraiches et de torréfaction.

Bouche : attaque franche, belle amplitude et belle puissance. Tanins turbulents mais le tricot est plus lâche que le précédent.

Persistance aromatique : 13

Prix : 29 €

 

 

Repost 0
Published by mons-oeno.over-blog.com - dans Dégustations
commenter cet article
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 18:45

Tout d'abord un peu de théorie sur la vinification :

 

L'assemblage est l'association des différents cépages d'un vignoble afin d'obtenir la meilleure cuvée. Cela permet d'avoir des cépages plus ou moins précoces et ainsi d'éventuellement compenser les aléas climatologiques mais aussi d'équilbrer le vin final en comblant les faiblesses de tel ou tel vignes.

On peut aussi parler d'assemblage dans les régions mono-cépage; dans ce cas, on assemble différentes parcelles (âge des vignes, terroir différent ...).

 

Quelques principes de base :

  • 1 parcelle équivaut à une cuve
  • 1 parcelle = 1 unité culturale

Les travaux commencent début août et comprennent 3 phases qui se déroulent en parallèle.

1/ Dans la vigne, Contrôle de la maturité du raison

2/ Au chai, lavage des cuves, de tout le matériel, essais et maintenance

3/ Recrutement du personnel

 

Dès la mi-août (dans le sud-ouest), les vendanges commencent (mécaniques ou manuelles suivant les propriétés).

Le raisin arrive au fouloir-érafloir, on passe ensuite à l'encuvage suivi d'un premier sulfitage destiné à endormir les micro-organisme naturels et à protéger le mou de l'oxydation. On ajoute les levures, et on procède on remontage. La fermentation entre alors en jeu, cela dure environ une semaine.Ensuite, c'est la phase de macération durant laquelle le vigneron procède à l'extraction (passage des arômes de la peau dans le jus). 3 façons de faire suivant les régions :

  • En Bourgogne : le pigeage , on morcelle les peaux à l'aide d'un grand bâton  pigeage
  • En bordelais et dans le sud-ouest : le remontage : pompage du fond de cuve que l'on réinjecte par le haut.
  • En Languedoc : délestage : vidage de la cuve, séchage du mou et bombardage de celui-ci à la lance.

Au bout de 3 semaines/1mois, quand l'amertume est acceptable, on écoule la cuve, on sépare le vin : premier vin est le vin de goutte, le 2ème le vin de marc. On repasse ensuite ce qui reste au pressoir , on obtient alors le vin de presse, la plus part du temps destiné au pourcentage dû l'état.

 

A partir de ce moment commence la 2ème fermentation : malolactique (transformation de l'acide malique en acide lactique). elle s'opère à 22°C et dure environ 3 semaines.

 

Le vigneron sulfite les cuves à faible dose afin de tuer les bactéries et d'éviter l'oxydation.

 

Enfin, il peut procéder à l'assemblage

 

La pratique :

A notre tour de s'essayer à l'assemblage à partir de toutes jeunes cuvées 2010 issues des terroirs du sud-ouest.

2 ateliers : blanc et rouge

 

 

 

Concernant les rouges, nous disposions de 6 cépages : 18012011114

  1. Syrah
  2. Braucol (cépage gaillacois)
  3. Cabernet sauvignon de Graves
  4. Merlot de Graves
  5. Merlot de Graves (supérieur) (n° 7)
  6. Cabernet sauvignon de Graves (supérieur) (n° 8)

Exercice assez compliqué et résultat mitigé sans doute du à une trop rapide appréciation des cépages seuls! On fera mieux la prochaine fois!

 

 

Je laisse la place aux blancs pour leurs commentaires... 

 

18012011113

Repost 0
Published by mons-oeno.over-blog.com - dans Dégustations
commenter cet article
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 11:04

800px-Vignobles val de loire

 

Le val de Loire se décompose en 4 principales régions viticoles sur environ 55000 ha :

  • Pays Nantais
  • Anjou/Saumur
  • Touraine
  • Sancerre

Les cépages rouge sont : Cabernet franc (la majorité), cabernet sauvignon, grolleau, gamay, pinot noir (en Sancerre).

La vinification est de type bordelaise. Il n'y a pas de classement des crus. On notera l'importance de la mouvance des viticulteurs "verts" dans cette région avec notamment Nicolas Joly en figure de prou de la biodynamie.

 

23112010104

  1. Sancerre - Domaine Reverdy Ducroux - 2009
    100% Pinot noir - Rendement de 38 Hl/ha
    Robe : clair
    Nez : Arômes de fruits rouges (mure, cassis)
    Bouche : Attaque souple, belle ampleur et finale progressive
    Persistance aromatique : 10/12
    Prix <15€
  2. Touraine - Chaverny  - Domaine les veilleurs -  2008
    Chaverny est une toute petite appellation de 160ha.
    40% pinot noir, 40% gamay, 20% Cab franc
    Robe : rouge profond, grenat
    Nez : peu intense mais assez complexe. Arômes d'agrumes, groseille. Légère note animale.
    Bouche : Belle amplitude, milieu de bouche intense
    Persistance aromatique : 10/12
    Prix : 13€
  3. Saumur Chamigny - Melaric - Bille de roche - 2008Melaric
    100% Cab franc, Rendement de 15/20 hl/ha!!
    Robe : rouge foncé
    Nez : Note brûlée/fumée, animale, terre/humus, pruneau
    Bouche : Attaque franche. Bouche puissante et concentrée - Léger retour astringent
    Persistance aromatique : 13/14
    Prix : 13.4€

  4. Bourgueil - Frederic Mabileau - Vieilles vignes - 200823112010106
    100% Cab franc
    Robe : rouge foncé presque opaque
    Nez : Complexe - Arômes de fruits rouge/noirs
    Bouche : Bouche puissante et concentrée - Belle finale
    Persistance aromatique : 13/14
    Prix : 14.5€
  5. Chinon - Bernard Baudry - La croix boissée - 2008
    100% Cab franc23112010107
    Robe : rouge foncé presque opaque
    Nez : Complexe - Note brûlée, épicée, fruitée. Légere note animale
    Bouche : Bouche puissante et concentrée - Belle finale
    Persistance aromatique : 15
    Prix : 18€

NB : tous ces vins sont passés en fûts vieux de 3-4 ans.

A noter : les 2 grands vins de Chinon : Chateau de la grille, et Domaine Coulis-duteil

Repost 0
Published by mons-oeno.over-blog.com - dans Dégustations
commenter cet article
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 10:46

Séance du 14 juin 2014

"Les grains, tu crois qu'on les enlève à la pince à épiler ?" JH

"Chez moi, dans la salade, y'a pas de limaces" J

 

Séance du 9 décembre 2013

"Les matières ne sont pas plus nombreuses parce qu'il y moins d'eau" JH

"Les vignes, à part quand il y a le tour de France qui passe, y'a rien qui pousse entre les bourgeons"

"En mars, la vigne débourre...comme le vignron"

Séance du 17 décembre 2012

"Le maître de chai , vu son gabarit, il se projète pas loin" JH

"A l'odeur c'est un vin de gonzesse!" JH (en parlant du blanc de blanc)

 

Séance du 29 juin 2012

"Comment va se comporter ce vin ds le temps?

Jean Hugues: celui-là, il ne passera pas la soirée!!!!"
"Arôme chèvrefeuille…… ouais enfin plus chèvre que feuille!!!" JH

 

Séance du 24 janvier 2012

"Les sources de flotte : on en a trouvé en France, mais pas une source de pinard" - JH

"J'ai bu pendant un jour et une nuit, les gendarmes m'ont fait souffler : RIEN !!" - Benoit

"Dès fois je me sens en échec pédagogique mais je reviens avec plaisir quand même" - JH

 

 

 

Séance du 5 décembre 2011

"2004 a été noté 13/20 mais c'est comme en philo : personne peut avoir zéro" - JH

"Les rouges ça me fait des picotements, là..." - anonyme

"Il sent le Bruno..." - pruneau

"Le concorde, comme vin, c'est moins fin que l'avion" - JH

"Il a le béret sur l'oreille"

"Ça sent le nénuphar mais dessus"

"Tous les tanins se touchent avec du satin" - C'est beau!

"Tous les lapins se touchent dans les sapins" - Olivier, c'est moins beau!

"Connaître les cépages 1 par 1 c'est pas obligatoire; c'est comme la daube, aujourd'hui carottes, demain oignons...autant commencer directement par la daube" - JH

 

Séance du 10 octobre 2011

"La plante elle est comme un chien : si on lui file des croquettes, elle mange" - JH

"il a une abrupte assez rapide" - Laurent choqué par la finale

 

 

Séance du 1er juillet 2011

"Une manifestation bachique c'est quand on se pochtronne mais pour une bonne raison"

"La fulle est bine" - Bruno

"Sur internet, Il y a un doigt à l'image" - Stéphane

"Arinarnoa : cépage métis entre Yannick Noah et Harinordoqui. Harinordoqui s'en souvient" - Jean-hugues

"On dirait le pinard du beau-père" - Claude

"Odeur de slip de renard!!!" - Jean-Hugues

 

 

Séance du 17 mai 2011

"Le cure-dent : PAF!" - Laurent

"Dommage que ce soit pas remboursé par la sécu" (le chateauneuf) - Jean-Hugues

"Comme au yoga nous aussi on fait l'étiration" (étirage, étiragement, étiremation !!) - Maitre Capelo

"On sait pas si on va vivre plus vieux mais le temps va nous sembler plus long" - Jean-Hugues

 

 

Séance du 22 mars 2011

"Ca sent pas la réglisse ?" - Christophe 1er vin 

"Ca sent pas la fougère ?" - Benoit

"Ca sent pas la réglisse ?" - Christophe 2ème vin

"Ca sent pas la réglisse ?" - Christophe 3ème vin

"Ca sent pas la réglisse ?" - tout le monde 4ème et 5ème vin

 

Séance du 18 janvier 2011

 

"Le mec faut qu'il lui manque les 2 jambes pour ne pas venir vendanger"

"L'avant narbonnais il lui faut les raquettes pour marcher sur le marc"

 

Séance du 23 novembre 2010

 

"La persitance aromatique à 15, c'est du sérieux!" - Laurent

"La vigne si elle meurt pas, elle vit plus longtemps"  - Jean-Hugues

"Il est moins fini" - Bruno (mais qui au juste???)

"Il a du nez sous le pied" - Stephane

"Tu peux remplacer les ceps par hélicoptère" - Bruno (ha bon, je veux bien voir ça???)

 

 

Repost 0
Published by mons-oeno.over-blog.com
commenter cet article
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 22:47

Pour cette première séance de la saison 2010-2011, Jean-Hugues a commencé par un rappel de la théorie de la dégustation pour les nouveaux arrivants (pas si inutile non plus pour les autres!!) :

- la robe

- le nez (1er et 2ème), intensité et complexité (par analogie : puissance du volume et nombre d'instruments)

- la bouche : attaque, évolution, finale

- la persistance aromatique (oui, je sais, c'est dur!)

 

Afin de mettre en pratique, nous avons dégusté à l'aveugle 5 vins français issus uniquement du cépage Chardonnay.

  • Cuvée Denis Capmartin - Domaine de Barejat - Côte de Gascogne - 4,75€

Robe limpide; nez fruité avec des notes prononcées d'agrumes (pamplemousse) et plus discrètement florale.Vin assez équilibré légerement acide. Persistance 9/10s. Parfait pour l'apéro.

 

  • Domaine Puffeney - Vin d'Arbois - 12.75€

Robe dorée, brillante; nez plus intense et complexe que le premier avec une note animale, fruits séchés, noix verte. Attaque franche, bonne montée en puissance mais une amplitude moyenne. Persistance 10/11s.

 

  • Chablis 1er cru "Vaillons" - Domaine Jean Collet - 2002 - env 20€

Robe vieil or; nez assez complexe mais moyennement intense. 1er nez : arômes de brulé, 2ème nez apparaît des arômes de fruits (agrumes), caramel

Attaque molle mais belle amplitude malgré une puissance moyenne. finale progressive ce qui lui donne une bouche très agréable. Persistance 14/15

 

  • Domaine de Mouscaillo - Limoux - 2007 - 15.45€

Robe jaune, or pâle; nez fruité (agrumes) , grillé

Attaque tranquille, belle évolution. Persistance 13/14

Ce vin est cultivé sur un petit domaine regroupant 4ha de Chardonnay et situé sur les versants nord de Limoux entre 400 et 500m d'altitude.

 

  • Mercurey - domaine Demessey - 2002 - 16€

Robe jaune très dorée (proche de celle d'un liquoreux); nez moins intense que le précédent avec des notes briochées, de pruneaux. Attaque souple, bonne amplitude mais finale décevante car très abrupte. Persistance 11/12.

 

En conclusion, une belle dégustation avec quelques surprises comme le premier qui sort du lot, ne ressemblant pas du tout au style "habituel" du Chardonnay. Une belle découverte avec le vin de Limoux donnant un chardonnay qui vient chatouiller les plates-bandes des bourgognes.

Repost 0
Published by mons-oeno.over-blog.com - dans Dégustations
commenter cet article
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 15:06

Première séance de l'année ce mercredi 6 octobre. rendez-vous à 19h30, salle de réunion de la salle des fêtes (en bas).

Après un rappel (pour certains) sur la méthode de dégustation, on "planchera" sur le cépage Chardonnay!

Repost 0
Published by mons-oeno.over-blog.com
commenter cet article
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 11:43

Dimanche dernier avait lieu la foire aux vins de Vinoterra, site de vente en ligne géré par Corinne Virchenaud. Cette année, étaient invités 3 viticulteurs venus présenter leurs vins et toujours Jean-Hugues qui animait une dégustation exhaustive des vins en vente.

Nous avons donc fait la connaissance de Jean-Claude Rateau, viticulteur en Bourgogne qui cultive toutes ses vignes en biodynamie. Il proposait un blanc et 4 rouges. La cuvée en blanc en 2007 et 2008 donne un vin bien équilibré aux arômes très fins, et relativement long en bouche. En rouge, il proposait un Beaune, un haute-côtes de Beaune et deux premiers crus (Les réversés et les Bressandes). Les 1ers crus sont particulièrement réussis et ce fut dur de recracher !! (permis à point oblige )

Nous sommes ensuite aller en Alsace à Bergheim, accueillis par Sylvie Spielmann, vigneron(ne?) fort sympathique et enthousiaste. Là on n'a pas le choix : il faut tout goûter! C'est-à-dire pas moins d'une dizaine de bouteilles en commençant par une nouvelle cuvée "Prémices" composée de 4 cépages en cours de conversion bio, très sec et fruité jusqu'à "L'or noir", sélection de grains nobles de pinot noir. On a partcuilèrement apprécié son Gewurztraminer, qui ira à merveille sur le curry d'agneau de Bruno!

Un petit tour en Graves au château "La Blancherie"  où nous avons gouté 2 blancs et 2 rouges.

On s'est enfin approché du stand de Jean-Hugues pour tester ses nouveautés dont un Lirac "Chateau d'Acquéria" vraiment excellent avec un rapport qualité/prix à mon avis imbattable (10.5 euros), un Buzet et un Saint-Aubin blanc.

Vous pouvez retourver ces vins sur www.vinoterra.fr 

Repost 0
Published by mons-oeno.over-blog.com
commenter cet article
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 17:02

N'oubliez pas de venir vous inscrire samedi 11 septembre de 10h à 12h30 à  la salle des fêtes pour la nouvelle saison 2010-2011. Toujours 6 séances au programme et sans doute quelques "hors-série". Les thèmes ne sont pas encore complètement défini mais ce sera, à coup de sur, de magnifiques dégustations, de belles ballades à la découverte de nos terroirs.

Je vous espère nombreux.

Repost 0
Published by mons-oeno.over-blog.com
commenter cet article